PATIENCE ET LONGUEUR DE TEMPS


 

 

  fils        Quand on peut réaliser un tableau, une sculpture, en quelques heures ou quelques jours, le tissage d'une œuvre tissée demandera plusieurs semaines, au rythme lent des brochetons qui s'emmêlent et se démêlent.
Quand une aquarelle, un dessin laisse un goût d'inachevé, une toujours possible retouche en suspens, il n'y a qu'à s'asseoir au métier et suivre le fil et chaque tapisserie tombée du métier constitue une étape sur le chemin qui a du cœur, une petite pierre sortie de l'athanor pour la voie qui mène à la pierre philosophale.
 
         Ce temps de faire que le lissier s'accorde l'amène aux portes de l'infini, lui permet de côtoyer l'espace temps, de se sentir en harmonie avec le monde d'hier et de demain, avec ceux qui ont accompli ou accomplissent des gestes identiques, une pensée universelle reliant les armures textiles. chaine  
  le passage
 

Le passage
       La réalisation du grand œuvre est une quête philosophique, une recherche de perfection et d'amour, un échange et l'aspiration au partage d'un monde de paix et d'harmonie pour tout règne, végétal, minéral, animal.
Cette lenteur de la construction de l'œuvre permet d'acquérir l'humilité et la patience nécessaires au jaillissement de la force créatrice. Allier le contemporain et l'intemporel.....

 


 
 

 

 
La technique /  Les oeuvres /  L'atelier-exposition /  L'artiste /  du temps et de la patience /  Originalité /  décoration /  Expositions /  annonces et liens /  Dossier de presse /  définitions/  commandes/  Film documentaire /